"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



16 juin 2011

Livre Jeunesse : Vango


Avant de partir en vacances, le représentant de Gallimard Jeunesse m'annonce une excellente nouvelle, le 2eme et dernier tome de "Vango" de Timothée de Fombelle.
Pour ceux qui n'ont pas lu le premier, sachez que l'auteur a déjà écrit l'inoubliable Tobie Lolness diptyque à mettre dans les mains de tout les gamins de 9 ans.
Vango, c'est pour un peu plus vieux (12 ans bon lecteur) c'est le roman d'aventure de ces dernières années, on voyage, on découvre des lieux insolites, de beaux personnages dans un entre deux guerres des plus tendu. Même les adultes devrait y jeter un oeil.
Voici une petite interview tirée du site de Gallimard :
Rencontre avec Timothée de Fombelle
Gallimard Jeunesse : Après une aventure écologique dans un monde miniature, vous nous surprenez avec un récit d’aventure qui se déroule pendant l’entre-deux-guerres. Pourquoi avoir choisi cette période ?
Timothée de Fombelle : J’aime les lieux et les périodes intenses, denses. L’arbre de Tobie était une réduction de notre monde. Dans ces univers très concentrés, les héros se révèlent. Vango nait en 1915. Pendant ses trente premières années, il traverse la période la plus dramatique et passionnante du siècle. Il n’y avait plus qu’à tendre le fil de l’aventure au-dessus de ce monde et y lancer mon héros !
Gallimard Jeunesse : Votre roman Tobie Lolness nous entraînait sur la cime des arbres. Vango, à bord d’un zeppelin. Vous aimez prendre de la hauteur ?


Timothée de Fombelle : Je pense que la plus belle sensation à transmettre à un lecteur, c’est le vertige ! Plus haut, plus fort, plus rapide ou au contraire beaucoup plus lent, c’est ce qui justifie l’existence de la littérature aujourd’hui. C’est vrai que l’aventure des grands dirigeables me passionne depuis toujours. C’est cette magie de l’histoire réelle que j’ai voulu mettre dans Vango. Autour de 1930, les zeppelins reliaient l’Allemagne au Brésil en trois jours et trois nuits, presque en silence, dans un confort extraordinaire, avec juste l’odeur de la mer, et les cris des singes quand on survolait l’Amazonie. Comment ne pas en rêver ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire