"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



30 déc. 2011

Livre : "Brûlons tous ces punks...

... pour l'amour des elfes" de Julien Campredon est un livre beau et drôlement étrange, bourré d'absurde, un petit digestif mental de qualité (voir AOC bio même) pour les fêtes.
Une présentation du site de Mr toussaint louverture :

Brûlons tous ces punks pour l’amour des elfes est un livre étonnant parce que Julien Campredon est un auteur insupportable. (Du genre à vous proposer sans sourciller : un orateur capable de tuer d’ennui un mauvais auditoire ; un musée sous alarme assailli par des hordes de punks et défendu à la mitraillette ; la romance intime et violente d’un chasseur de plume de paon et d’une énigmatique étrangère triste, et des vendanges décadentes sur fond de the Clash.)
Pourtant, ne vous y trompez pas, Julien Campredon est aussi, à sa manière bien particulière, un excellent fabuliste. La réalité entre ses doigts glisse régulièrement vers le conte et le merveilleux. Mais attention, pas de gentilles fées ou d’elfes souriants chez lui. Les sirènes sont séduisantes parce qu’en fin de compte elles sont à demi-nues, les vieux saules à la Tolkien n’aiment pas du tout qu’on leur pisse dessus, et s’il est question de divination, ce n’est pas dans les boules de cristal ou les marcs de café, mais bien dans les lignes moites des culottes des filles.

Le site de Monsieur Toussaint Louverture

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire