"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



21 oct. 2012

Boubacar Troaré et Slawek au Vip


Ce Mercredi 17 Octobre, ambiance Blues à St Nazaire, avec une première partie Blues tradi aux accents Polonais et du son chaleureux aux notes fluides à l'origine du Blues Malien avec M. Boubacar Troaré. Un concert qui revigore et fait du bien sous ces trombes d'eau !

http://www.myspace.com/boubacartraoreofficiel

http://www.slawek-site.com/



19 oct. 2012

Romans : Des Zombis et l'Amérique profonde

Deux romans sur des thèmes très différent :

LA NUIT A DÉVORÉ LE MONDE - Pit Agarmen

Un jeune écrivain, un peu raté, participe à une fête Bobo pendant laquelle va se dérouler la fin d'un monde. Il va se retrouver être un survivant parmi les zombis.
Martin Page suit la mode zombie et le fait bien mais il n'apporte pas grand chose dans un genre qui tourne déjà pas mal en rond (c'est terrible je deviens blasé) mais quelques bonnes idées ponctuent le texte, dont la réaction des animaux vis à vis à cette fin du monde. Pour ceux qui sont en manque de nos amis carnassiers !


Arrive un Vagabond - Robert Goolrick

Quatrième de couverture :
C’est au cours de l’été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg. Il était chargé de deux valises – l’une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l’autre une importante somme d’argent.
Charlie y tomba deux fois amoureux. D’abord, il s’éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d’un Dieu qu’ils avaient toutes les raisons de trouver plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d’autres : il n’y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg.
La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass.
Un roman qui met un temps à se lancer (je crois que c'est à la mode) bien que le final soit un temps soit peu surprenant, au moment où je l'ai lu, ce fut une délivrance, j'allais enfin pouvoir laisser tomber ce bouquin, bien écrit mais que j'ai trouvé ennuyeux.

15 oct. 2012

Humour acide et cat's eyes !

La Grande Odalisque de Vives, Ruppert et Mulot chez Aire libre.

Le pitch du site Dupuis :
Alex et Carole sont deux cambrioleuses de haut vol, séduisantes et sans complexes, capables d'aller chercher n'importe quel tableau dans n'importe quel musée. À la recherche d'un chauffeur, elles rencontrent Sam, une championne de moto aux multiples talents... Ruppert & Mulot s'associent à Bastien Vivès pour nous conter la naissance de la plus séduisante des légendes !

J'ai découvert l'univers tordu de Ruppert et Mulot dans Panier de Singe et Safari chez l'association et j'ai adoré l'univers grinçant aux situations et à l'humour "trash", je tiens à remercier les copains qui m'ont permis de rencontrer les énergumènes, pour une fort belle dédicace. Et Bastien Vives, bah c'est ze star de la BD issu des blogs actuelle, bref la rencontre devrait être explosif ! 
On trouve un univers grinçant, un dynamisme visuel, des dialogues qui font mouche et même s'il y a de bons moments et que le découpage est fort bien construit, il manque un petit quelque chose, un je ne sais quoi pour me faire pleinement aimer cet album. Je crois que j'attendais un peu trop et du coup j'en sors forcément un peu déçu.
Si vous voulez une BD qui sort des sentiers battus, jetez-y un œil vous ne serez pas déçu.


11 oct. 2012

De la BD historique : FBI et Djébel

La Main de Dieu t.1 la peur rouge

L'histoire commence en 1971. Depuis près de 50 ans, le directeur du F.B.I. est en place, et ce grâce aux rumeurs qu’il a engrangées dans ses fameux dossiers secrets. 50 ans de règne, 50 ans de vie de l'Amérique...
Pour ses nombreux ennemis, c'en est trop : l’heure est venue de se débarrasser de lui. Une mystérieuse organisation décide ainsi de l'éliminer. Mais le risque est finalement jugé trop élevé. Les commanditaires ont alors une meilleure idée : employer la propre méthode d'Hoover, le discrédit, pour enfin l'obliger à partir.
Vous avez lu tout les "il était une fois" et vous recherchez une autre série à vous mettre sous la dent, cette histoire du FBI va vous ravir, efficace bien construit manquant d'un peu de finition du dessin pour être à la hauteur, voila ce que j'ai ressenti en refermant cette BD, j'attends de voir si elle va tenir ces promesses.


L'or et le sang t.3 les princes du Djebel

Guidés par Calixte et Léon, soutenus par la France, les rebelles d'Abdelkrim enchaînent les victoires contre les Espagnols. Les tribus indigènes sont unies et les puissances coloniales vacillent. Pourtant, Léon est rattrapé par ses vieux démons et Calixte galvanisé par une cause qui n'est pas la sienne... Le triomphe des "Princes du Djebel" risque d'être de courte durée.
Cette saga d'une grande efficacité, où l'action n'arrête pas, mériterait d'être mis en avant dans toutes les bonnes boutiques, il y a tellement de série de moindre qualité, pour faire c'est de l'aventure et une belle histoire d'amitié viril dans l'or et le sang !


9 oct. 2012

Un livre : Laurent Gaudé et Alexandre

Pour seul Cortège de Laurent Gaudé chez Actes Sud

Site Actes Sud
Quatrième tirée du site Actes Sud :
En plein banquet, à Babylone, au milieu de la musique et des rires, soudain Alexandre s’écroule, terrassé par la fièvre.
Ses généraux se pressent autour de lui, redoutant la fin mais préparant la suite, se disputant déjà l’héritage – et le privilège d’emporter sa dépouille.
Des confins de l’Inde, un étrange messager se hâte vers Babylone. Et d’un temple éloigné où elle s’est réfugiée pour se cacher du monde, on tire une jeune femme de sang royal : le destin l’appelle à nouveau auprès de l’homme qui a vaincu son père…
Le devoir et l’ambition, l’amour et la fidélité, le deuil et l’errance mènent les personnages vers l’ivresse d’une dernière chevauchée.

Après avoir traité de l'ouragan katrina Laurent Gaudé retourne dans le récit épique me ramenant à la Mort du Roi Tsongor qui m'a tant plut. L'écriture est belle et fluide mais le récit met une centaine de page à démarrer et sur 185 pages et bien c'est un peu frustrant. Pourtant le texte est beau et les images grandioses afflues dans notre imaginaire, une légende bienvenue dans cette rentrée littéraire, mais qui me laisse un arrière goût de trop peu.
 

7 oct. 2012

Un beau moment une belle BD : la balade de Yaya

La Balade de Yaya aux ed. Fei par Jean-Marie OMONT et Golo ZHAO.
site les éditions Fei

C'est à l'occasion de la sortie de la première intégrale regroupant les 3 premiers tomes, que je me suis lancé dans la lecture de cette fabuleuse BD.
Sortie tout d'abord dans le format à l'italienne (et imprimé en France, si si ça arrive parfois) ces BDs racontent l'histoire de Yaya et Tuduo, deux enfants chinois issue de milieux différents confrontés au terrible Chaos de la Guerre. 
Un dessin fabuleux, une histoire captivante pouvant être lu par des gamins (c'est la guerre mais cela reste un voyage digne d'un dessin animé des studios Ghibli)  mais peut être un peu trop rapidement par les adultes, il serait bien dommage que vous n'y jetiez même pas un coup d'oeil.
Une balade fabuleuse au multiple récompenses, bien méritées.

 

1 oct. 2012

Une fantastique BD Mermaid Project

Mermaid Project Chez Dargaud (scénaristes : Corine Jamar et Léo, dessinateur : Fred Simon)
site dargaud : mermaid project
Un univers futuriste crédible, une enquête policière efficace, un dessin fabuleux (j'adore le dessin de Fred Simon depuis que j'ai lu Rails) vous avez une des bonnes surprises de cette fin d'année.

Le descriptif trouvé sur le site Dargaud :
Le 1er épisode de Mermaid Project, nous entraîne sur les pas de l'inspecteur Romane Pennac. Celle-ci se voit confier des enquêtes sans intérêt jusqu'au jour où un couple vient la voir pour lui parler du décès de leur fille dont le corps a, en outre, disparu. La jeune fille travaillait à New York pour la société Algapower, une entreprise spécialisée dans la production de méthane (un substitut au pétrole, devenu rare) qui procède à des manipulations génétiques sur des algues afin d'en tirer de l'énergie. Romane, dont le frère travaille pour Algapower, réussit à convaincre son chef d'aller enquêter à New York. Sur place, elle découvre que les activités de la société ne se limitent pas à la production énergétique et que leurs expériences vont bien plus loin que l'imaginable.

Jetez-y un oeil, personnellement j'ai été conquis.