"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



9 oct. 2012

Un livre : Laurent Gaudé et Alexandre

Pour seul Cortège de Laurent Gaudé chez Actes Sud

Site Actes Sud
Quatrième tirée du site Actes Sud :
En plein banquet, à Babylone, au milieu de la musique et des rires, soudain Alexandre s’écroule, terrassé par la fièvre.
Ses généraux se pressent autour de lui, redoutant la fin mais préparant la suite, se disputant déjà l’héritage – et le privilège d’emporter sa dépouille.
Des confins de l’Inde, un étrange messager se hâte vers Babylone. Et d’un temple éloigné où elle s’est réfugiée pour se cacher du monde, on tire une jeune femme de sang royal : le destin l’appelle à nouveau auprès de l’homme qui a vaincu son père…
Le devoir et l’ambition, l’amour et la fidélité, le deuil et l’errance mènent les personnages vers l’ivresse d’une dernière chevauchée.

Après avoir traité de l'ouragan katrina Laurent Gaudé retourne dans le récit épique me ramenant à la Mort du Roi Tsongor qui m'a tant plut. L'écriture est belle et fluide mais le récit met une centaine de page à démarrer et sur 185 pages et bien c'est un peu frustrant. Pourtant le texte est beau et les images grandioses afflues dans notre imaginaire, une légende bienvenue dans cette rentrée littéraire, mais qui me laisse un arrière goût de trop peu.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire