"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



27 mars 2013

Une histoire de sirène et de marins : Sailor Twain

Sailor Twain sur BD.Gallimard.fr
Sailor Twain une BD de Mark Siegel chez Gallimard.
un résumé tiré du site BD-gallimard.fr :
Fin du XIXe siècle, Elijah Twain est le capitaine du Lorelei, un bateau à vapeur qui navigue sur l'Hudson, dans l'État de New York. Quand il trouve sur le pont une sirène blessée, il la recueille secrètement, la soigne et tombe peu à peu sous son charme. Parce qu'il veut en savoir plus sur cette créature, Twain se retrouve au coeur d'un drame dont aucun occupant du bateau ne sortira indemne. Car nul ne peut côtoyer une sirène sans en payer un jour le prix.
Un véritable pavé tout en noir et blanc, une histoire sur les sentiments entre un capitaine et une sirène, ses dangers, un  récit qui se dirige vers le fantastique, proche d'une nouvelle d'Edgar Alan Poe. Une curiosité qui vaut le coup d'oeil.


24 mars 2013

Oh Hoochie Coochie !

Enfin quelques jours de vacances. Je profite pour m'aérer la tête pour me plonger dans deux bandes dessinées éditées chez Hoochie Coochie, deux façons étonnante de raconter des histoires dures et terriblement humaine.
Jamestown sur hoochiecoochie.com
Tout d'abord Jamestown de Christopher Hittinger, ou l'histoire de John Smith (et Pocahontas), ses camarades, la première colonie anglaise sur le nouveaux monde. Richement documenté, ce récit semble plus proche de la réalité que le film de Disney ! Trahisons, massacres d'indiens et de colons, survie en milieu hostile, Jamestown sous un dessin assez enfantin des personnages (des gros bonhommes, des carrés, des silhouettes à plumes) nous présente une histoire assez terrible et intéressante, une splendide réussite !

Le temps est proche sur hoochiecoochie.com
Le temps est proche est aussi de Christopher Hittinger, aborde la période médiévale, enfin tout le XIVe siècle occidentale, abordant année après année des évènements marquant ou emblématique de ce siècle : famine, peste, Guerre de cent ans, évènements littéraires et artistiques... Les éditions Hoochie Coochie ont trouvé un sacré auteur avec Christopher Hittinger, ses trouvailles narratives étonne et densifie le récit sans l’alourdir, grâce aussi à son humour noir (comme la période historique). On referme cette BD avec le sentiment d'être tombé sur un véritable trésor, une véritable merveille !

N'hésitez pas d'aller sur le site thehoochiecoochie.com pour les feuilleter.

Merci à Mr B pour m'avoir prêter ses excellentes BDs et vous retrouverez la critique sur cet article d'Alter1fo  !

23 mars 2013

Les Voleurs de Carthage, le braquage épique !

Voleurs de Carthage sur dargaud.com

Les voleurs de carthage mais qu'est ce donc ?
Résumé tiré du site Dargaud.com : 
L'épisode 1 des Voleurs de Carthage s'ouvre sur une grande Carthage qui agonise. Le temps d'Hannibal est décidément révolu. Horodamus le Gaulois et Berkan le Numide tentent de tirer leur épingle du jeu ; ils arrachent – par hasard, il faut le dire – une captive à ses ravisseurs. Mais celle-ci, issue de la plus grande guilde des voleurs, la famille d'Utique, n'a pas l'intention de se laisser mener à la baguette. Elle propose une mission aux deux idiots : s'associer à elle pour accomplir le casse du siècle !
Et oiui il y a un côté film de casse en milieu historique, avec de splendides scènes de bataille en prime et tout cela prévu en 2 tomes ! Appollo (scénario) et Tanquerelle (dessin) nous présente une sacré bonne bande dessinée qui est mon coup de coeur de ce début d'année !

22 mars 2013

le 14 mars dernier au VIP...

Photo tirée du site http://www.concertandco.com

... nous avons assisté a un excellent concert de Pop Rock. En première partie j'ai découvert Rhum for Pauline, un groupe Nantais talentueux qui a relevé le défi de chauffer la salle avec brio, je garderais un oeil sur eux et leur production future. Arrive ensuite The Bewitched Hands, groupe énergique, à plusieurs voix, au style bien barré, et purée que ça fait du bien, on remue, on bouge la tête, et bien qu'ils nous ont donné que du "Merci" et les titres des chansons, on apprécie l'attitude généreuse du groupe qui donne sans compter. Un bon concert comme il faudrait s'en faire un peu plus souvent !

http://thebewitchedhands.com/

http://www.myspace.com/rhumforpauline


Kongo au coeur des ténèbres !

Kongo - Futuropolis

Kongo chez Futuropolis de Christian Perrissin et Tom Tirabosco au dessin.
L'avant "au coeur des ténèbres" de Joseph Conrad, voila ce que propose cette fabuleuse BD d'un noir et blanc pénétrant, qui reflète très bien l'ambiance de cette descente en enfer. 
Voici le résumé tiré du site Futuropolis.fr :
Mai 1890. Le capitaine au long cours de la marine britannique, Josef Konrad Korzeniowski quitte Bruxelles, puis Bordeaux pour le Congo, en dépit d’un sentiment d’appréhension inhabituel chez lui… Il part pour trois ans, mais qu’est-ce pour lui, après six années passées en Orient, ou son séjour en Australie. Il a été embauché par une compagnie belge, pour prendre le commandement d’un steamer, afin de remonter le fleuve jusqu’au Haut-Congo, une région de ténèbres... Car là est officiellement leur mission à tous ces messagers de lumière. Au nom du roi Léopold, « tout ce qui se réalise au Congo à pour but premier le développement du territoire et l’émancipation des populations » qu’il faut sauver de leurs mœurs effroyables. La réalité est bien sûr tout autre, il s’agit avant tout de pourvoir aux intérêts commerciaux de la compagnie via le trafic d’ivoire, et de prendre de vitesse les autres pays européens et arabes dans leur course à la colonisation, afin d’être les premiers à arracher les richesses des entrailles de ce pays…
Une chose est sûre, ce n'est pas une comédie, l'ambiance de folie qui règne au Congo durant cette époque est bien rendu, les auteurs nous plongent au coeur de cette noirceur, je vous invite à la feuilletée pour admirer ce dessin splendide, une très belle oeuvre qui donne envie de lire celle de monsieur Conrad.