"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



21 avr. 2013

The Grocery - Récit d'un corner chez Ankama

cliquez sur l'image
The Grocery m'a été conseillé par un client (que je remercie chaudement). Bien que connaissant le label 619 d'Ankama par Mutafukaz, Debaser et Tank Girl, j'avais raté le premier tome, qu'on m'a généreusement offert par la suite. L'erreur réparée, j'ai découvert un curieux mélange entre la série Sur écoute (The Wire pour la VO) pour l'aspect Corner et univers de la drogue (en même temps cela se passe à Baltimore je soupçonne les auteurs d'être des adeptes) et les Puppetmastaz (www.puppetmastaz.com) pour le graphisme des personnages et son aspect Street Art complétement barré. On pourrait voir aussi le Muppet Show version Gansta', mais je perds le fil. On va croisé une belle brochette de personnages :Elliott un jeune intello fils du gérant de "La Grocery", son copain du corner Sixteen, un marine de retour d'Irak, un caïd sortant de prison, des hommes de mains plus psychopathe les uns que les autres... bref ça foisonne, on aborde de nombreux sujets et le récit se déploie avec efficacité, sans oublier les passages d'une extrême violence (ouai ça défouraille). J'ai bien accroché (la preuve j'ai acheté le second tome) une bonne trouvaille bien faite, au dessin dynamique, à l'ambiance cartoon adulte très agréable, une série à tenter, j'espère qu'ils vont pouvoir aller jusqu'au bout de leur récit avec autant d'énergie que les premiers tomes. Messieurs Ducoudray et Singelin je vous souhaite bon vent !

La quatrième de couverture tirée du site Ankama-edition.com :
Lorsqu’il arrive dans ce quartier de Baltimore où son père vient de reprendre une épicerie, Elliott se demande s’il saura s’y faire de nouveaux amis… Mais il s’adapte à son nouvel environnement bien plus vite qu’il ne s’y attendait et se noue avec Sixteen et son gang de gamins dealers de dope ; Washington, un marine désespéré par son retour d’Irak ; ou encore Ellisone, l’ancien caïd du quartier qui cherche à reprendre ses droits sur son territoire…

Cliquez sur l'image

12 avr. 2013

Blackface Banjo de Frantz Duchazeau

Blackface Banjo sur le site de sarbacane

Chez Sarbacane, ils ont le bon goût d'éditer de splendide BDs tout en noir et blanc, avec des dessinateurs fabuleux. Frantz Duchazeau en fat parti et après le génial et inoubliable Météor Slim, me voici avec entre les mains Blackface Banjo, l'objet est beau avec une couverture au graphisme rétro, extrêmement plaisant (comme vous pouvez en juger), mais l'intérieur est tout aussi réussi (un peu moins par rapport à Météor Slim). C'est imaginatif, stimulant, et flatteur pour la rétine, pour faire court c'est beau et recherché en mise en scène. Je vous laisse avec le pitch tiré du site editions-sarbacane.com :
À la fin du 19e siècle aux États‐Unis, des spectacles itinérants appelés « Minstrel's Shows» ou « Medicine Shows » se produisaient dans le pays, au cours desquels des blancs se grimaient pour parodier les noirs.
Notre héros, un jeune vagabond noir à la jambe de bois, est embauché comme danseur et curiosité de spectacle dans un de ces « Medecine Shows », après une démonstration de rue.
Il est tout de suite accepté par la troupe, et notamment par un étrange chef indien, dont le rôle est de vanter les mérites d’un élixir soi-disant miracle…

11 avr. 2013

PLOGOFF !

Plogoff sur le site delcourt

Histoire d'une lutte emblématique : Plogoff de Delphine Le Lay et Alexis Horellou chez Delcour.
Faut se remettre dans le contexte. Après la crise pétrolière, Valérie Giscard d'Estain et son gouvernement se lance dans la production "tout nucléaire". Pour la Bretagne, le site de Plogoff (la pointe du raz) est choisi. Les habitants vont s'informer afin de lutter contre cette implantation non désirée. Ce sont des femmes et des personnes âgées qui vont lutter contre les CRS et leurs lacrymos et le projet d'une centrale qui avec le recul aurait eu des similitudes avec celle de Fukushima. avec un dessin réaliste, on se replonge dans cette lutte historique. C'est efficace et instructif, une bonne BD/reportage comme on les aime.

 

1 avr. 2013

A Pâques avec du chocolat, on lit des BDs...

... et on profite des quelques rayons de soleil qui percent la couche de froid nuages de ce début de mois d'Avril. 

Millénium sur Dupuis.com

Millénium est une série qui a démocratisé le polar suédois en France et dans le Monde (quelques millions d'exemplaire vendus rien qu'en France), les adaptations cinématographique en ont rajouté une belle couche et du coup on se demande si il y a encore quelqu'un qui n'a pas lu ou vu la célèbre série de Stieg Larsson. Maintenant avec l'adaptation BD, il faudra réellement être un ermite aveugle et sourd  pour ne pas connaitre ce polar.
Bon voici le résumé tiré du site Dupuis.com :
Mis à l’écart du magazine Millenium, Mikael Blomkvist est engagé pour reprendre l’enquête sur l'héritière Vanger disparue 44 ans plus tôt. Le journaliste accepte contre la promesse d’informations sur les cartels suédois. Son chemin croise alors celui de Lisbeth Salander. Pirate informatique surdouée, experte en close-combat et totalement asociale, Lisbeth applique aux « hommes qui n’aiment pas les femmes » sa propre notion de la justice.
Voila une adaptation réussite, Le dessin vous plonge dans l'ambiance particulière et angoissante de l'histoire. Runberg (scénariste) et Homs (dessinateur) ont remplit leur contrat et nous ont livré une très belle première partie. Vous n'aurez plus d'excuse pour ne pas connaitre la célèbre série Millénium.


the last man sur Bd.casterman

Tout d'abord une curiosité directement inspirée des Naruto Dragon Ball & co : The Last Man de Balak, Sanlaville et la star du moment Bastien Vivès chez KSTR. Alors The Last Man c'est du manga made in France qui a pour thème un tournoi digne d'un Tekken/StreetFighter/et consort, ah vous voulez l'histoire, bon la voici (copié/collé du site bd.casterman.com) : Adrian Velba, 12 ans, est heureux. Après avoir travaillé dur toute l’année dans l’école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, son partenaire fait défection, malade. Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s’inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n’a jamais vu en ville, Richard Aldana. Aldana propose à Adrian, une alliance pour combattre ensemble. Pleine de méfiance la mère d’Adrian, donne son accord du bout des lèvres
Verdict ? C'est une bonne distraction, les combats s'enchainent et on suit le curieux parcours du bad boy de l'histoire en rigolant et c'est déjà pas mal, mais je me demande vers quoi cela va évoluer, va t-on rester dans la tranche de lectorat d'un manga de baston classique ou aller vers quelque chose de plus ado/adulte. Nous verrons au prochain tome...