"Le truc, c'est de survivre aux fils de pute" F. Exley - A l'épreuve de la faim.
"Si cette personne, ne cessais-je de me répéter, était l'un des représentants élus de Dieu sur terre, alors il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans tout le système" Roald Dahl - Moi Boy.
"bah, nom d'une pipe, j'aurai été immortel jusqu'à ma mort !"
pépé John - Jim Dodge - L'oiseau Canadèche.



1 mai 2013

L'oiseau Canadèche ou comment adopter un canard par Jim Dodge

Cliquez pour aller sur le site 10/18
Enfin un canard pas n'importe lequel ! Une belle femelle colvert, mais je perds le fil. L'oiseau canadèche de Jim Dodge est un conte, avec ces côtés cruels et ses beaux moments d'échanges et de révélations. J'avais déjà adoré Not Fade Away, un road trip halluciné, ici on est dans le natural writing : les grands espaces, la nature, des bêtes plus proche de l'être humain qu'on le pense, et toujours des personnages aussi étranges qu'attachants. Et Jim Dodge nous prouve une fois de plus son talent et en 100 pages (environ), un véritable exploit ! Pour faire simple c'est une réussite et il vient de sortir en 10/18 alors vous n'avez plus d'excuse pour découvrir cet ouvrage  indispensable. 
Voici la quatrième de couverture tiré du site 10/18 :
Titou est recueilli par son grand-père, vieil excentrique asocial porté sur le jeu et la bouteille. Malgré des divergences de caractère – le garçon aime les clôtures, pépé Jake les hait –, ils coulent une vie peinarde en compagnie de Canadèche, le canard boulimique et fort sympathique. Quand surgit un sanglier, réincarnation d'un ami indien qui aurait révélé à Jake le secret de l'immortalité... 
Cliquez pour décourvrir Not Fade away

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire